Remarque

En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer l' authentification sur ce site et le bon déroulement de votre visite En savoir plus

J'ai compris

titre

French English German Italian Norwegian Russian Spanish Swedish

Nuisances aériennes dans le Parc du Luberon : TROP C'EST TROP !


Lorsque les mauvaises habitudes de quelques individualistes passionnés d'aviation nuisent à l'ensemble de la population ... la population demande à réglementer.

Nous voila entrés dans la 4ème année consécutive des nuisances aériennes dans le Parc du Luberon. Pourtant, le Parc affiche ses labels, plus beaux et plus pompeux les uns que les autres : Réserve de Biosphère reconnue par l'UNESCO, Zones Nature et Silence, Zones Natura 2000, et le dernier en date le GEOPARC MONDIAL de l'UNESCO ...

C'est bien beau tout cela ! Et la population se félicite déjà des nouvelles contraintes et probablement impôts directs ou indirects qui lui tomberont sur la tête.

Mais revenons à la réalité sur le terrain, de ce qui constitue un enfer quotidien. Car, sur "la carte postale" du Parc du Luberon, il est heureusement impossible de mettre le son, enfin plutôt le bruit des centaines d'avions, hélicoptères, ULM... qui ont remplacé le chant des cigales, emblème de la Provence. 

 

Voila pourquoi pour notre Parc "Nature et Silence" en plus d’être, en France, la 2ème Réserve de Biosphère et maintenant le 5ème Geoparc Mondial, les deux labels décernés par l'UNESCO, parmi les 6 demandes officielles de l'Adecna Sud-Luberon  la plus emblématique est sûrement celle de l'obligation pour les avions souhaitant survoler le Parc du Luberon d'être équipé d'un silencieux. 

 

JCBOUCTHETDans cet objectif, le Député de Vaucluse, Monsieur Jean-Claude BOUCHET, a déposé, un proposition de loi ouvrant la possibilité d'obtenir des arrêtés réglementaires imposant un silencieux pour les avions survolant les Parcs régionaux. Equipement financé, rappelons le, à 80% par la DGAC (Direction Générale de l'Aviation Civile).

Ce projet de loi est une première étape pour faire revenir le calme dans ce qu'aujourd'hui la population et les touristes s'accordent à appeler "AERO-PARC - Parc aux Avions". (voir les sources des nuisances recensées par l'ADECNA Sud-Luberon et toujours présentes dans le Parc).

Les débats pour cette loi, que l'ADECNA Sud-Luberon suivra attentivement, permettra, nous l'espérons, de poser une première brique visant à combler le vide législatif. Et commencer ainsi à obtenir une véritable protection réglementaire de la population et de son environnement contre les nuisances sonores aériennes, et de rendre obligatoire quelque chose qui est indispensable au bien être et au développement de l'emploi touristique non délocalisable dans le Parc du Luberon (qui brille malheureusement de son taux du chômage parmi les plus élevé de France). Alors que pourtant tout le monde s'accorde à dire que les touristes et les habitants y viennent pour y trouver le calme et la détente, loin des aéroports ...

 

La voltige civile est interdite dans le Parc du Luberon mais...Christophe Castaner

Depuis la réponse de Madame Ségolène ROYAL, Ministre de l’Écologie, du développement durable et de l'énergie à la question écrite de Monsieur Jean Claude BOUCHET, Député de Vaucluse et celle du Secrétaire d’État au Transport, Monsieur Alain VIDALIES, à Monsieur Christophe CASTANER, Député des Alpes de Haute-Provence, les choses ne se sont pas vraiment améliorées. Certains pilotes n’hésitent même plus à faire de la voltige dans les zones NATURA 2000 du Parc du Luberon. (voir).  Ben oui, c'est quoi le problème ? On est bien dans "l'AERO-PARC le Parc aux avions", non ?

Depuis de nombreux mois maintenant et de façon répétée, la population et les touristes envoient, exaspérés, des signalements et des courriers de mécontentements sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Que nous transférons automatiquement aux autorités et aux députés ainsi qu'à la BGTA (Brigade de Gendarmerie des Transports Aériens) et à la DGAC ... Mais les sanctions tardent à tomber ... et la multiplication des voltiges se fait au rythme inversement proportionnel à la reproduction de l'Aigle de Bonelli et à l'Aigle Royal, espèces protégées et en danger de disparition.

 

Un courrier co-signé par les Députés de Vaucluse, Monsieur Jean-Claude BOUCHET et Monsieur Julien AUBERT vient donc d’être envoyé à Madame Ségolène ROYAL, Ministre de l’Écologie, duJAubert développement durable et de l'énergie, signalant que, malgré l'interdiction, la pratique perdure impunément dans le Parc du Luberon où le plaisir de quelques individus nuisent à l'ensemble de la population.


Maurice ChabertParallèlement, Monsieur Maurice CHABERT, Président du Conseil Départemental de Vaucluse a également adressé un courrier à Madame Ségolène Royal.

Plusieurs élus sont déjà mobilisés sur ce dossier par des actions, (voir) ou ont signé la pétition (voir).

L'ADECNA Sud-Luberon a largement diffusé et expliqué son analyse de la situation et ses propositions concrètes et pragmatiques pour résoudre définitivement le problème des nuisances aériennes dans le Parc du Luberon.
Plusieurs Députés et Sénateurs ( voir ) ont aussi tout dernièrement soutenu auprès de la Ministre de l'Écologie et du développement durable et de l'énergie, auprès du Ministre de la Défense, et auprès du Premier Ministre nos 6 demandes officielles.
 

 

 

e-max.it: your social media marketing partner
SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DU LUBERON - STATUTS DU SYNDICAT MIXTE
Crédits Images et Documents site officiel du Parc Naturel Régional du Lubéron - www.parcduluberon.fr - téléchargeables directement sur leur site